Accueil > Les espaces naturels protégés et gérés > Les espaces naturels en cours de classement > Les atolls de Tahanea et Motutunga

Les atolls de Tahanea et Motutunga

Les îles de Tahanea et Motutunga

Description du site

Ces deux îles sont situées dans l’archipel des Tuamotu et sont rattachées administrativement à la commune de Anaa, elle-même étant une commune-associée de Faaite.

Tahanea est une île basse (ou atoll) d’une superficie de 634 km², composée d’une soixantaine d’îlots ou “motu” inhabités. Elle s’ouvre sur l’océan par 3 passes et mesure 48 km dans sa plus grande longueur et 17 km dans sa plus grande largeur. Ces dimensions lui confèrent le rang de 6ème plus grand atoll de Polynésie française.

Motutunga est un atoll de forme quasi circulaire. Inhabité, il est composé par une dizaine d’îlots ou “motu”. Il a une superficie d’environ 158 km² et s’ouvre sur l’océan par 2 passes. Il mesure 15 km dans sa plus grande longueur et 13 km dans sa plus grande largeur.

Initiative du classement

La procédure de classement a été entreprise pour faire suite à la demande de la commune, qui réclame la protection de ces atolls, afin de permettre une exploitation durable des ressources terrestres et marines par la population locale. Elle s’inscrit donc dans une démarche de développement durable et perpétuera une tradition de « rahui » encore vivace dans cette commune. Cette demande a été officialisée par la délibération municipale n°2001/06 du 21 février 2001.

Pourquoi classer ces deux atolls ?

Ces deux atolls présentent un patrimoine naturel important qu’il convient de préserver en raison de :

Pour Tahanea
- son avifaune : 17 espèces d’oiseaux dont 9 marines et 8 terrestres. 3 sont endémiques et 4 sont inscrites sur la liste des espèces protégées de catégories A. Ce sont :
ð le Chevalier des Tuamotu (Prosobonia cancellata) :
ð le Ptilope des Tuamotu (Ptilinopus coralensis) :
ð la Rousserolle des Tuamotu (Acrocephalus atyphus) :
ð et le Courlis d’Alaska (Numenius tahitensis) :
Tahanea héberge également une colonie importante de Frégates ariel (Fregata ariel).

- sa faune et sa flore marine : l’inventaire partiel a permis de recenser 138 espèces de poissons, 20 genres de coraux, 11 espèces d’échinodermes, 10 espèces d’algues, 37 espèces de mollusques et 9 espèces de crustacés. Il est toutefois incomplet.
L’état de santé des récifs coralliens et des peuplements sont bons.
On trouve également sur Tahanea des sites de pontes de tortues vertes.

- sa flore terrestre constituée de 52 espèces inventoriées est très peu secondarisée. Elle présente des espèces rares telles que :
ð Sesbania coccinea subsp. atollensis var. atollensis ou “kofai” qui est un arbuste endémique des Tuamotu du centre et de l’Ouest et qui est inscrit sur la liste des espèces protégées de catégories A ;
ð Ximenia americana var americana ou “rama” qui est une espèce indigène inscrite sur la liste des espèces protégées de catégories A ;
ð Sesuvium portulacastrum qui est une plante grasse.
§ la présence d’importantes populations de crabe de cocotier (Birgus latro) ou “kaveu”. Ils ont une valeur commerciale intéressante mais leurs effectifs sont en diminution dans de nombreux atolls de l’archipel.

Pour Motutunga :

- sa faune et sa flore marine : l’inventaire partiel a permis de recenser 138 espèces de poissons, 20 genres de coraux, 11 espèces d’échinodermes, 10 espèces d’algues, 37 espèces de mollusques et 9 espèces de crustacés. L’état de santé des récifs coralliens et des peuplements sont bons ;

- un stock de nacres naturelles intéressant au plan de la conservation des caractéristiques génétiques ;

- sa flore terrestre constituée de 36 espèces inventoriées est très peu secondarisée. Elle présente encore des forêts de Pisonia grandis ou “Gatae” bien conservées mais l’espèce protégée Sesbania coccinea subsp. atollensis var. atollensis ou “kofai” auraient disparu ;

- la présence d’importantes populations de crabe de cocotier (Birgus latro) ou “kaveu”

Malgré le fait qu’ils soient inhabités, ces atolls seraient fréquentés par des personnes qui viendraient y pêcher régulièrement, voire braconner certaines espèces qui y sont encore abondantes.

Etudes réalisées
Ces deux atolls ont fait l’objet de plusieurs études :

- Inventaire de l’avifaune de Tahanea ;
- Inventaire partiel qualitatif de la faune et la flore marine ;
- Inventaire de la flore.
- Cartographie des deux atolls de Tahanea et Motutunga.

Situation actuelle

Le processus de classement s’effectue en collaboration avec la municipalité de Anaa –Faaite.
Le classement proposé concerne tout l’atoll et ciblerait la catégorie 4 (aire de gestion des habitats et des espèces)
Un plan de gestion concernant les domaines terrestre et marin est en cours d’élaboration.
La composition du comité de gestion de Tahanea et Motutunga est en voie d’être constituée. Ce comité sera mis en place dès que la procédure de classement sera effective

Documentation

BUTAUD J.F., 2005. Rapport de mission à Faaite, Tahanea et Motutunga du 10 au 17 avril 2005. Service du développement Rural :20 p + annexes

LAGOUY E., 2005. Etat des lieux des lagons de Tahanea et Motutunga dans le cadre de Plan Général d’Aménagement de la commune de Anaa. Rapport de mission 10 au 17 avril 2005 ; Service de l’urbanisme : 42 p

RAUST P., SANFORD G., 2006. L’avifaune de Tahanea. Rapport de visite du 19 au 25 mars 2006. Société d’Ornithologie de Polynésie « MANU » : 23 p

SERRA C. Rapport de mission à Faaite, Tahanea et Motutunga du 10 au 17 avril 2005. Direction de l’environnement : 14 p + annexes

Cartographie

Avifaune dans le rapport de Raust et Sanford